Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est l’inaction en faveur de la Palestine qui représente la plus inqualifiable des trahisons !


Compte rendu du rassemblement qui s’est déroulé ce vendredi 09 octobre 2009 après la prière de joumoua dans le quartier de « Barbès » à Paris et qui se voulait être un écho à l’appel de soutien que nous ont lancé les responsables d’al Aqsa et le peuple palestinien. Nous espérons que notre voix aura porté suffisamment fort pour qu’ils sentent qu’ils ne sont pas seuls à mener la lutte…

C’est une émotion palpable que nous avons ressentie vendredi chez toutes celles et tous ceux qui étaient présents au rassemblement organisé pour manifester notre indéfectible soutien aux Palestiniens face à cette énième et douloureuse épreuve qu’ils vivent à Jérusalem-est ; les visages étaient graves et les larmes de beaucoup de ceux qui étaient présents n’ont pas pu être retenues… En effet, l’heure étaient à nouveau au dramatique constat que les violations commises par les sionistes sur les lieux saints de l’islam à Jérusalem ne faisaient que s’amplifier dangereusement et que chaque jour qui passait, la ville de Jérusalem occupée, était de plus en plus menacée dans son arabité.

Alors que vendredi, en tant que Parisiens, nous n’avons connu aucune entrave dans notre droit à manifester notre attachement à al-Aqsa, nous avions cependant tous présents à l’esprit, que pour nos sœurs et nos frères en Palestine, les conditions d’accès au site du Haram Al-Sharif (le Noble Sanctuaire) allaient être telles ce jour de grande prière, qu’elles allaient représenter une véritable épreuve de force pour chacun d’entre eux… Et ainsi que les responsables des lieux saints l’avaient prédit plusieurs jours auparavant, la répression et la brutalité de l’armée d’occupation furent tristement au rendez-vous… Nous n’avons pu que constater vendredi soir, en lisant la presse et en regardant les images disponibles, que selon les règles de guerres sionistes qui ont cours dans cette infâme bataille de Jérusalem, seuls les hommes musulmans âgés de plus de 50 ans ont eu la permission d'entrer sur l'esplanade des mosquées et encore ! à la seule conditions qu’ils laissent leur carte d’identité entre les mains des autorités sionistes !!! Ces restrictions drastiques exercées par les autorités sionistes permirent à seulement 5 000 fidèles de prier sur l'esplanade, alors qu’en temps normal ils sont entre 20 000 et 30 000 à se recueillir au cours de la prière du vendredi dans ce lieu si précieux pour eux. Les autres, des milliers, empêchés d'entrer sur l’esplanade des mosquées, ont dû se résoudre à prier à la Porte de Damas, à l'extérieur des remparts… Certains musulmans qui ont courageusement refusé de se plier à ces ordres fascistes ont été arrêtés pour « désobéissance aux ordres de la police » et « trouble à l’ordre public »… Les images de la répression sioniste subie par les Palestiniens ce vendredi à Jérusalem sont extrêmement choquantes et sont de nature à provoquer en nous la plus immense des colères !

Face à l’escalade des violations qui ont cours sur la sainte mosquée al-Aqsa et qui font peser un très grand danger sur le devenir des lieux saints de l’islam et chrétiens (ne l’oublions pas) ainsi que sur Jérusalem-est elle-même, notre discours de vendredi a été principalement centré sur l’idée qu’en tant qu’hommes libres mais surtout en tant que musulmans (Haram Al-Sharif représentant le troisième lieu saint de l’islam après la Mecque et Médine) nous avions aujourd’hui plus que jamais, des choix très urgents et très précis à faire pour engager nos vies dans une autre direction… En effet, pour les femmes et les hommes qui se réclament de l’islam, seuls deux « tracés d’ autoroutes » sont possibles dans la vie : celui qui conduit à la vie d’ici-bas et à tous les plaisirs qui vont avec… ou bien celui qui conduit à une vie dans laquelle, en parallèle aux indispensables activités consacrées à la vie professionnelle et familiale (et elles ont toute leur place dans la vie des musulmans) ces derniers doivent s’activer le plus consciencieusement possible pour faire parler leur foi et cela avec deux objectifs principaux en ligne de mire : premièrement devenir - grâce a des actions universellement reconnus justes parce que morales - des hommes et de femmes meilleurs en particulier parce qu’ils sont capables d’empathie pour l’histoire et la douleur des autres, et deuxièmement (et c’est la conséquence naturelle du premier objectif pour le croyant) préparer tout aussi consciencieusement le Jour où les hommes auront des comptes à rendre à leur Créateur. Toute personne qui se réclame de l’islam se doit avoir en permanence à l’esprit, cette idée qu’il n’est pas possible de vivre sa vie sans que l’action vienne témoigner de la foi.

C’est donc par rapport à ce double aspect de la foi agissante que nous pensons que la responsabilité qui est la nôtre envers al-Aqsa relève autant de notre responsabilité d’hommes épris de justice (justice à laquelle nous devons attacher de l’importance pour les autres autant que pour nous-mêmes…) que de notre responsabilité de croyant. Face à ce monde, dans lesquels les droits de l’homme ainsi que les vies humaines d’un nombre toujours croissant d’êtres humains sont chaque jour davantage odieusement piétinés (à tel point qu’il ne semble pas inutile de se poser la question si notre civilisation n’est pas en train de perdre chaque jour davantage en humanité…) il semble aujourd’hui, encore plus qu’hier, indispensable de nous arrêter pour réfléchir où nous allons exactement.

En effet, il n’est sans doute pas absurde de penser que ce qui menace peut-être plus que tout l’avenir des hommes aujourd’hui (plus que les armes, plus que la crise financière, plus que le despotisme des pouvoirs…) c’est cette incapacité de notre époque de laisser aux hommes la possibilité de se mettre en retrait du monde afin de prendre la distance nécessaire pour constater leur propre aliénation!!! Nous ne pouvons pas croire en effet que si les être humains étaient un tant soit peu conscients, à la fois de ce qu’ils sont devenus et que le monde dans lequel ils se meuvent, les obligent à agir tels des robots dénués de conscience humaine afin que le Plan soit réalisé, ils pourraient regarder ce monde et les hommes se déliter de la sorte sans ressentir au fond d’eux-mêmes la moindre volonté d’agir sur le cours des évènements!

Une question s’impose donc à nous. Comment les hommes peuvent-ils regarder la gravité des événements qui ont cours en Irak, en Afghanistan, au Sri Lanka à Guantanamo ou en Palestine (la liste est infiniment longue et infiniment pardon pour toutes les autres pays déchirés non cités…) et continuer leur marche personnelle comme si de rien n’était ? A l’heure de la télévision satellitaire, à l’heure de l’Internet et de la presse alternative de qualité, aucune circonstance atténuante n’est plus permise pour dire : « nous ne savions pas ! » L’invasion et la destruction de l’Irak qui durent depuis plus de six ans maintenant ont engendré des monstruosités commises sur des êtres humains (s’il nous est permis encore de parler d’êtres humains…) dont beaucoup de gens ne réalisent pas aujourd’hui le degré de barbarie… La boucherie qui a cours en Afghanistan sur les populations civiles et à laquelle notre président à décidé de se joindre sans que nous tous Français, ingrats héritiers d’une Histoire pourtant faite de résistance, n’ayons cru vital pour notre avenir et celui de l’humanité, de nous opposer afin de l’empêcher de commettre l’irréparable au nom de la France et en notre nom, nous rendant par la même indiscutablement complices de tous ces massacres !!! Idem pour le Rwanda… la Tchétchénie …et idem encore pour cette terre de Palestine colonisée, annexée cm2 après cm2, emmurée, « checkpointée », humiliée et ensanglantée depuis plus de soixante ans sans que les hommes, partout dans le monde, musulmans ou non, ne se lèvent de colère et ne défient - sinon par les actes au minimum par la langue - les criminels sionistes et tous leurs complices avérés pour leur montrer que non, jamais, nous pourrons acceptés d’être les complices passifs du nettoyage ethnique de tout un peuple !!!

Car, c’est bien ce que nous sommes obligés d’affronter : une anesthésie généralisée de milliards d’individus totalement passifs, parce qu’uniquement concentrés sur leur seule existence, se montrer monstrueusement indifférents à la vie des Palestiniens et à leur devenir, les observant à la manières des morts vivants qu’ils sont devenus (en raison de leurs perpétuelles inactions) se faire assassiner, massacrer, emprisonner, déporter, humiliés depuis des décennies sans que cela n’entraîne aucune réaction collective humaine internationale capable par son ampleur et sa détermination de mettre un terme à ce génocide programmé depuis plus d’un siècle et qui s’effectue en direct devant les yeux du monde entier depuis soixante ans ! Devoir constaté en plus, qu’après ces dizaines de milliers de victimes et ce bain de sang permanent qui coule, on refuse même d’user du seul qualificatif recevable : « GENOCIDE ! » est tout simplement infamant.

Pourquoi craindre que la grippe porcine fasse des millions de victimes humaines à travers le monde quand c’est d’abord le terrible virus de l’amoralité (le pire d’entre tous) qui a cours depuis des années ; il a déjà décimé depuis très longtemps les consciences ? Or qu’est ce qu’un homme sans conscience ?!

C’est cette idée que nous voulions donc d’abord mettre en évidence vendredi ; la certitude que chaque individu sur cette terre est personnellement responsable à son niveau à travers la conscience qu’il a du génocide commis sur le peuple palestinien et de l’annexion totale de la Palestine par les sionistes. Le musulman lui, a une responsabilité en plus de celle que lui confère sa qualité d’individu doué de raison et de moralité : celle que lui confère sa qualité de croyant ! Le Prophète (SWS) n’a-t-il pas enseigné aux musulmans ceci ? : « N’est pas musulman celui qui ne veut pas pour son frère ce qu’il désire pour lui-même ». Or, qu’est ce qu’un individu peut désirer de plus pour lui-même dans cette vie que le respect de sa vie et de son droit inaliénable à vivre dans sa patrie ? Un grand nombre de Palestiniens sont des êtres apatrides depuis 1948 et cela ne bouleverse pas les consciences de leurs frères musulmans ! Quelle est donc la nature réelle de cette foi qui ne parle pas ?...

Alors que tous ceux qui la semaine dernière ont regardé consternés, l’odieuse trahison de Mahmoud Abbas envers son peuple s’interrogent d’abord sur eux-mêmes! Car à refuser années après années de s’engager en faveur de la Palestine et des Palestiniens, peut-on considérer que leur propre trahison est moins grave et plus pardonnable que celle de ce vil collaborateur?!... Certainement pas ! Car si Abbas a sur la conscience les derniers martyrs de Gaza, des générations d’hommes et de femmes ont sur la leur, des décennies de totale inaction qui ont conduit à l’annexion de la Palestine (quasiment totale à ce jour !) et au nettoyage ethnique de son peuple!!!...Et c’est cela qui constitue avant tout la plus inqualifiable des trahisons envers les Palestiniens !

 

 

Le Collectif Cheikh Yassine, dimanche 11 octobre 2009.

 


 

Source: http://soutien-palestine.blogspot.com/2009/10/cest-linaction-en-faveur-de-la.html
Tag(s) : #Islam

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :