Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... des hommes de main au service de l’armée américaine.


Aux États-Unis, cinq salariés de la société de sécurité américaine Blackwater, accusés d’avoir tué des civils irakiens, ont été relaxés par un juge fédéral pour un vice de procédure. Le 16 septembre 2007, ces mercenaires, chargés en théorie de la protection d’un convoi américain, avaient tiré sur la foule à Bagdad, tuant dix-sept personnes et en blessant au moins vingt autres.


A10-822.jpg
L’Irak a servi de défouloir à la fine fleur de la société nord-américaine...

Blackwater, rebaptisée Xe, est la plus importante des sociétés militaires privées qui opèrent aux côtés de l’armée américaine au Moyen-Orient. En principe, ses missions se limitent à la protection des personnes et des biens et ses agents ne sont autorisés qu’à effectuer des actions militaires « de nature défensive ». Dans la réalité, les mercenaires de Blackwater se conduisent comme n’importe quelle armée d’occupation, avec un lot de « bavures » comparable, à la différence que, contrairement aux forces militaires officielles, ils jouissent d’une plus grande impunité : un accord signé entre les gouvernements américain et irakien leur garantissait l’immunité vis-à-vis de la justice irakienne, et ils n’ont pas à répondre de leurs actes devant un tribunal militaire. Les poursuites contre les cinq mercenaires avaient donc été difficiles, avant qu’ils soient en fin de compte rattrapés par la justice américaine... sans suite pour l’instant.


Créée en 1997, Blackwater a commencé par décrocher des contrats auprès de l’armée américaine en se spécialisant dans l’entraînement des troupes. Ses missions, ainsi que ses bénéfices, se sont étendus à partir de 2001, ses mercenaires servant de renforts aux troupes américaines en Afghanistan, et surtout à partir de 2003 avec le déclenchement de la guerre en Irak. Ces six années au service du gouvernement américain auraient rapporté plus d’un milliard de dollars à l’entreprise.


Après les multiples exactions dont les hommes de Blackwater se sont rendus coupables en Irak (trafic d’armes, assassinat de civils et différents massacres, dont la tuerie de Bagdad de septembre 2007, etc.), le gouvernement irakien avait demandé le retrait de cette armée privée. Fin 2009, Blackwater n’y conservait plus que deux contrats, dont l’un portant sur la protection de diplomates dans le sud du pays, ce qui n’offre aucune garantie à la population puisque telle était déjà sa tâche à Bagdad en 2007 !


Moins présente en Irak, Blackwater a en revanche renforcé son implantation en Afghanistan, en créant différentes filiales sous d’autres noms, et ses agents s’illustrent là aussi par des meurtres de civils. Cela ne dérange pas le prix Nobel de la paix Obama, pas plus que les bavures que commettent dans ces pays les armées dites régulières de la coalition menée par les États-Unis. Et puis, en cas de problème, il y aura bien un « vice de procédure » pour les protéger.


Marianne Lamiral




Source : http://www.lutte-ouvriere-journal.o...

Tag(s) : #Mélange

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :