Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9782707144980R1.jpg« Demandez donc aux historiens indiens comment les Indiens de confession musulmane ont été préparés par les administrateur anglais à une vie séparée des Indiens d'autres religions, avec lesquels pourtant ils vivaient en symbiose depuis des siècles! "Alors qu'en Europe on commençait à parler de nations, explique l'historienne indienne Romila Thapar, on s'est mis en Inde à parler de nations hindoue et musulmane. Cette conception colonialiste qui fondait l'Inde sur des identité religieuse séparées a amputé la population de son passé, avec des effets désastreux. Elle contredisait l'historiographie sanskrite et persane, qui n'avait pas conscience de l'existence de deux nations. Ainsi a-t-on développé un système de représentation séparée sur une base religieuse, la notion de majorité et de minorité, et celle de communauté hindoue et musulmane".


Demandez donc aussi comment la France a institué légalement des communautés "historiques" au Liban et en a fait la base de l'ordre publique. Les germes des guerres civiles futur dans le tiers monde, après les indépendances, sont à recherché dans ces politiques coloniales
[...]
La société musulmane, en dehors de quelques périodes bien courtes, n'assure donc pas la continuité du pouvoir, sa stabilité, le développement et le progrès des institutions. L'ethnisme arabe, qu'Ibn Khaldoun a expliqué dans sa théorie de l'assabyya ((la cohésion autour de la tribu), ne tient que de façon éphémère les royaumes et principautés qui émergent sur les décombres d'empire aussi brillant que fugaces. Les Berbères, les Turcs, les Iraniens, enlèvent le pouvoir aux Arabes.


L'Andalousie sera ainsi perdue. Seuls les Moghols et les Ottomans assurerons une certaines continuité et stabilité du pouvoir, dont le secret est peut-être dans l'oecuménisme culturel très grand de ces deux empire, qui succomberons néanmoins sous les coup de boutoir de l'Occident et de ses idées nouvelles. »

 

 

Georges Corm, "Orient-Occident, la fracture imaginaire"

Tag(s) : #Colonialisme

Partager cet article

Repost 0