Jeudi 17 décembre 4 17 /12 /Déc 22:51

200912141448_w350.jpg


Nous exprimons notre indignation suite aux propos tenus ce 13 décembre par Nadine Morano, secrétaire d'Etat chargée de la famille et de la solidarité.

 

Celle-ci a déclaré devant 300 personnes, lors d’un débat sur l’Identité Nationale à Charmes, dans les Vosges :

"Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c'est qu'il aime son pays, c'est qu'il trouve un travail, c'est qu'il ne parle pas le verlan, qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers."

 

Tenus dans la ville natale de l'écrivain raciste et anti-dreyfusard Maurice Barrès, ce sont des propos méprisants, islamophobes, qui incitent à la haine raciale, d'autant plus scandaleux qu'ils émanent de la bouche d'une ministre de la République.

 

Nous y voyons un nouvel exemple de ces "dérapages contrôlés" qui caractérisent le débat sur l'identité nationale voulu par Nicolas Sarkozy. Ce débat est orienté depuis ses débuts dans une perspective raciste et islamophobe. Les arguments du président Sarkozy, pour justifier ce débat étaient de cet ordre : " on ne peut pas vouloir bénéficier de la Sécurité sociale sans jamais se demander ce que l’on peut faire pour son pays … ", plus loin : " il n’y a pas de place en France pour la burqa ".

 

 

Nous exigeons la démission de Nadine Morano du Gouvernement, et ce d'autant plus qu'elle n'en est pas à son premier dérapage (elle avait déjà tenu des propos racistes lors de la campagne pour les municipales en mars 2008).

 

Ces propos ayant été facilités par la mise en place d’un débat nationaliste aux relents xénophobes, nous exigeons la démission de ceux qui ont proposé et organisé ce débat, d’Eric Besson, ministre de l’Identité Nationale, à Nicolas Sarkozy, président de la République.


Ces propos ont été tenus à quelques jours de la Profanation de la mosquée Billal de Castres (nous tenons aussi à exprimer notre solidarité envers nos frères de Castres).

 

Nous dénonçons les actes commis contre la mosquée de Castres dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 décembre :

- suspension au bâtiment d'oreilles et de pieds de cochons

- dessins de croix gammées

- inscriptions racistes vantant le "White Power" (pouvoir blanc) et "la France aux Français".

 

De tels actes se répandent en France dans le sillage du référendum suisse sur les minarets qui a eu pour effet de libérer, en France aussi, la pensée et les actes xénophobes et islamophobes.

 

Ce climat délétère est également encouragé par le débat sur l' "identité nationale" que le ministre de l'immigration, Eric Besson a lancé dans la société française.

 

Nous, qui avons condamné en son temps la création d'un nouveau ministère de l'Immigration, en charge de l'Identité nationale, de l'intégration et du "co-développement" devenu "développement solidaire" - soutenons l'initiative citoyenne récente qui demande la dissolution de ce ministère.

 

Nous exigeons le retrait de toutes les lois islamophobes et racistes, en particulier la loi du 15 mars 2004 qui exclut de l’école publique les femmes et les filles voilées.

 


Paris, 17 décembre 2009.




Premiers signataires :
le CRI - Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie, Mouvement citoyen pour la diversité (MCD), Collectif pour le droit et respect des parents d'élèves (CDRPE) , Association Culturelles des Musulmans de Villeneuve St Georges, Association Pour la Palestine, Respaix Conscience Musulmane, Réveil des Consciences, Marxistes Unitaires, IJAN Réseau juif international antisioniste (France), Association Franco-Marocaine des Yvelines (AFMY), Peace Breather, Alliance de la Jeunesse contre le Racisme, L'Exclusion et la Violence, NPA comité populaire 84 Avignon
, Monique Crinon (Philosophe-sociologue).
Par Réveil des Consciences - Publié dans : Islam - Communauté : La Cyber-résistance
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés