Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 08 juin le député communiste André Gérin, maire, de Vénissieux et député du Rhône, a déposé sa proposition de résolution, pour la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le port de la burqa ou du niqab.
Cette proposition a été signée par 58 députés (3 PCF, 7 PS, 43 UMP, 2 NC, 3 NI), rejoints par la suite par 6 députés UMP, dont Eric Raoult (Seine St Denis), Philippe Meunier (Rhône) et Nicole Ameline (Calvados).


Nous sommes « heureux », de voir que nos élus dont les opinions ne se rejoignent jamais ont par contre un point commun : la haine de l'Islam et des musulmans !

La création d'une commission d'enquête ! Rien que ça ! Quant on sait qu ‘elle fait souvent suite à un problème grave qui a des répercussions importantes dans l'opinion publique !

Ainsi au même titre que la canicule de 2003 qui a fait 15 000 morts, l'affaire d'Outreau de 2005 qui a dévoilé des dysfonctionnements graves de la justice française, ou encore la gestion de l'entreprise française et l'évolution de la fiscalité locale, la burqa est devenue l'Affaire sur laquelle il faut enquêter immédiatement et dont il faut débattre au niveau des plus hautes instances !

Quand en 2003 des politiciens jugent que la laïcité est inconciliable avec le port du foulard, les commissions Stasi et Debré ont servi d'alibi pour légiférer.

Et aujourd'hui encore les penseurs et les acteurs de la discrimination continuent, notamment par une dénaturation du sens de la notion de LAICITE, de polluer les esprits de millions de nos concitoyens et d' instiller le poison de l'islamophobie.

Rien ne me fait plus sourire que l'emballement affecté des medias. à la recherche du scoop pour pimenter cette actualité. Pour créditer un pseudo débat démocratique, comme en 2004, on cherche désespérément, dans une course effrénée, la femme habillée d'une burqa pour pouvoir témoigner. Il faut dire que la tâche n'est pas aisée car ce phénomène sensé représenter un danger, est quasi isolé dans tous les quartiers.

Vous constaterez d'ailleurs à la lecture de cette proposition que les arguments n'ont guère changé. La preuve en est c'est que vous pourrez changer le mot « burqa » par le mot « voile » es la supercherie est dévoilée. Ceci dit pour celles et ceux qui se sentiraient moins concernés par le niqab que le voile.

La proposition de loi dit dans son unique article vouloir « lutter contre ces méthodes qui constituent une atteinte aux libertés individuelles sur le territoire ». La encore on ne peut s'empêcher de rire à en frôler l'hystérie !

Ne sont ce pas plutôt toutes ces lois islamophobes et liberticides qui constituent, sous de fallacieux prétextes, une atteinte aux libertés individuelles mais exclusivement des musulmans ?

Pour mémoire, en ce qui concerne les événements les plus récents, la loi liberticide du 15 mars 2004 .En juin 2008 la pétition« Un cri contre le racisme et l'intégrisme » de Fourest, Corinne Lepage et Pierre Cassen. Avec leurs diatribes habituelles, attisant la haine de l'autre sous vocable de « lutte légitime », cette pétition une fois de plus ne fait que viser les musulmans.

Plus récemment la pétition « halteauvoile », dans la même logique, et avec encore moins «d'égards », participe de l'organisation et l'orchestration du sentiment islamophobe.

La proposition de loi Hostalier 1080 visant à interdire le voile dans les lieux publics Les proposition s de loi 1061 et 3056 visant à "lutter contre les atteintes à la liberté de la femme, résultant de certaines pratiques religieuses."

Mais toutes ces pétitions, propositions et autres défécations, ne démontrent rien, sinon leurs talents de l'amalgame, de l'usage sélectif de cette « liberté d'expression », des écrans de fumée, de leur dénaturation sémantique des concepts, etc....

En fait on l'a compris depuis un moment, il s'agit d'une déclaration de guerre par assauts successifs ininterrompus (lois, propositions, pétitions, appels, manifestations, livres, émissions, reportages ....) contre l'Islam et les musulmans.

On s'en prend ainsi journellement et surtout impunément à la liberté de croyance de millions de personnes.

Il y a certes une violence qu'il faut dénoncer mais elle ne vient pas d'où on pense et elle est à sens unique : violence par la mise en place d'une discrimination : à l'embauche, à l'accès au logement, à l'accès à certains loisirs, à l'éducation pour des centaines de jeunes filles ; violence dans l'expression insoutenable d'un ethnocentrisme de type colonial où l'on voudrait nous faire croire que certaines façons de vivre sont supérieures à d'autres ...etc....

Du bout des lèvres on consent une liberté de conscience mais on refuse à haute voix la liberté de culte sous de fallacieux prétextes, comme la loi du 15 mars, véritable institutionnalisation de la discrimination à l'encontre de jeunes collégiennes de confession musulmane ; loi initiée par le Parti socialiste, finalisée par l'UMP et approuvée par presque tous.

Mais qu'est ce qui est pire « faire » ou « laisser faire » si le résultat est le même ?

Cette dénaturation du sens réel de la laïcité nous présage un avenir sombre.

La droite et la gauche y compris d'ailleurs, ont toujours trompé et joué la carte de la séduction électorale qui ne s'est pas encombrée d'état d'âme.

Et pour ceux qui ne l'auraient toujours pas compris, si beaucoup en France s'identifient aux palestiniens, c'est par ce qu'ils ont l'impression de vivre un sentiment d'exclusion et d'apartheid similaire au leur.

Mais comme je le dis souvent, le racisme et l'islamophobie ne sont pas une vue de l'esprit que l'on peut corriger seulement par des discours et de longues dissertations.

Arrêtons de moduler nos réactions en fonction d'événements dont d'autres ont décidé de faire une actualité afin de justifier ensuite la nécessité de légiférer !

Cette restriction des libertés individuelles des citoyennes musulmanes ne date pas d'hier.

En 1989 déjà certains criaient au loup afin d'orienter les projecteurs vers ces « mauvais laics, ces musulmans ». Mais toute personne avec un minimum de conscience sait que ce ne sont pas les musulmans qui ne veulent pas de laïcité mais ces laicards fascistes doublés de crétinisme, qui dans la continuité de ce processus colonisateur et dictateur - aujourd'hui dictature des mots avant un véritable lynchage bientôt - continuent de prôner une administration coloniale de cette » population issue de l'immigration » à qui l'on refuse l'application de la loi de 1905. Comme on n'a pas voulu de cette laïcité ni pour l'Algérie ni pour les autres colonies.

En conséquence nous ne cesserons au MCD de répéter que la discrimination étant par essence d'ordre politique, elle doit se combattre politiquement, c'est-à-dire électoralement.En constituant une force électorale indépendante des partis politiques traditionnels, nous pourrons faire entendre une voix alternative de « RESISTANCE CITOYENNE » à travers un mouvement citoyen pour la diversité, que nous voulons incarner avec tous les citoyens qui en ont assez de jouer le jeu de nos manipulateurs pour enfin agir sur la durée dans un combat qui changera la vie politique et par voie de conséquence la vie des discriminés, des laisser pour compte, des marginalisés et autres précarisés.


Pour le MCD, mardi, 23 Juin 2009
Faouzia ZEBDI-GHORAB

Tag(s) : #Islamophobie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :