Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gaza, la martyre, est devenue un symbole pour tous les hommes libres et épris de justice sur cette planète et pour tous les ennemis de l’arrogance américano-sioniste. Pour le monde entier, elle est devenue et demeurera pour pas mal de temps, le symbole de la résistance courageuse, tenace, farouche, brave mais honnête et loyale.

Mais, d’une autre part, elle est devenue aussi, l’image d’un monde gouverné par l’arrogance, l’hypocrisie, l’égoïsme, la cruauté et l’indifférence. Je veux parler bien sûr des "grands" de ce monde. Leurs alliés et collaborateurs, parmi les dirigeants arabes surtout, se trouvent impuissants de faire quoi que ce soit. Même s’ils ne sont pas d’accord avec les "grands", ils ne peuvent rien faire, sauf les supplier avant d’être contraints d’adopter leurs points de vue.

Hormis la sauvagerie sioniste, s’il y a une vérité que le drame de Gaza illustre aujourd’hui, c’est que toute la crise palestinienne, à laquelle le monde assiste, impuissant, depuis six décennies, a été radicalement tronquée. Les rôles y ont été intervertis.
Tristement célèbres par leur perfidie, leur fourberie et leur malice, les sionistes ont toujours falsifié les vérités de l’histoire.

Avec l’aide et la complicité des Etats-Unis et de l’Europe, ils ont réussi à transformer la victime en bourreau, pour que celui-ci prenne les allures de la victime. Ils oublient l’occupation, terme essentiel et élément clé de l’équation qui se trouve tronquée : tout le mal vient du Hamas.

Toutes les souffrances que le peuple palestinien endure depuis 60 ans sont actuellement factorisées en les seules roquettes de la résistance palestinienne à Gaza. Ces engins de fabrication artisanale font-ils si mal ? Oubliées la colonisation et les atrocités qui s’en sont suivies et qui s’en suivent toujours, telles que les colonies, les massacres collectifs, les génocides, les maisons détruites sur les têtes de leurs propriétaires, les terres et les fermes expropriées, les champs d’oliviers brûlés...

Tous les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et les violations des conventions internationales perpétrés par les sionistes ne se comptent plus. Toutes ces réalités connues de tous et auxquelles on assiste quotidiennement, sont tues.
La crise palestinienne qui engendre trop de malheurs pour le peuple palestinien et pour tout le Proche Orient est résumée en les missiles de courte portée et de faible impact, excepté psychologique peut-être, du Hamas et d’autres factions palestiniennes.
C’est dire l’ingéniosité maladive sioniste, la complicité criminelle de l’occident, la connivence et la lâcheté des régimes arabes. Quand est-ce que Israël a-t-il respecté les résolutions onusiennes ? Quand a-t-il été fidèle même à ses engagements ? Hors la loi, il le restera toujours.

Sitôt le problème entre Le Hamas et Le Fatah survenu à Gaza, les sionistes fermèrent tous les passages et instaurent le blocus autour de la petite bande surpeuplée. N’était-ce pas une déclaration de guerre ? Le blocus en lui-même n’est-il pas un style de guerre ?
Et, avec la complicité des pays arabes, voisins surtout, les souffrances des palestiniens de Gaza commencent aussitôt. Les pénuries de tous genres commencent, la nourriture, les médicaments, les hydrocarbures, l’électricité manquent cruellement. Des enfants, notamment, et d’autres malades meurent, faute de moyens et de soins. Les hôpitaux n’ont plus le matériel et les moyens pour répondre aux besoins des habitants de Gaza qui se trouvent ainsi condamnés à une mort lente.

Qui à leur place ne se serait pas révolté ? Qui aurait accepté cette mort lente ? Ils ont patienté et supporté toutes les souffrances et les maux possibles ; même s’ils ne pouvaient pas le faire éternellement. Malgré cela, et dans l’espoir d’une levée du blocus, ils ont accepté la trêve que les sionistes ont violée à maintes reprises par les incursions et les assassinats.

La crise palestinienne en général et notamment la situation à Gaza ont fait tomber tous les slogans ; de droits de l’homme, d’institutions internationales et de légalité internationale. Cette dernière, le président de "l’autorité palestinienne" a eu beau la remâcher au conseil de sécurité, pour faire plaisir aux plus grands ténors du despotisme de ce monde déséquilibré, en vain.
Israël peut dormir sur ses lauriers ! Le veto américain est toujours là pour le défendre, lui garantir tous ses "droits" et le protéger des résolutions du Conseil de Sécurité qui iraient contre son gré.

Heureusement ! Il y a encore dans ce monde des justes qui osent encore crier à l’oppression, à l’injustice, à l’arrogance !!

En tout cas, si Le Hamas est une organisation terroriste pour les sionistes et leurs complices; pour la communauté arabe et musulmane entière, elle est le symbole de sa fierté abattue, de sa dignité bafouée et de son existence.

Les combattants du Hamas et d’autres factions sont les combattants de tous les musulmans. Ils sont leurs idoles ou leurs martyrs !

Les crimes sionistes et l’attitude des occidentaux à leur égard attisent les haines et les tensions. Ils procurent tous les ingrédients de la recrudescence du terrorisme dans la région et dans le monde entier.


Mohamed Lamri

 Source: http://www.aljamaa.net/fr
Date de publication : 08/01/2009
Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0