Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Avant le plomb durci, il y avait la poudre aux yeux.
Une offensive médiatique destinée à couvrir les bruits de bottes depuis le début ! Depuis toujours.
Une offensive dans laquelle le sionisme est passé maître…chanteur.
Une offensive faite d'arguments chancelants sauf pour une conscience occidentale qui cherchait la résilience et qui tomba dans le paradoxe : aider les exterminés à devenir des exterminateurs ; aider les victimes à devenir des bourreaux !

Ce qui se passe aujourd'hui en Palestine est un crime contre l'humanité et tous ceux qui ne le dénoncent pas comme tel auront des comptes à payer à la justice de l'Histoire, car il y en a une. L'humanité a cette chose essentielle de garder au fond d'elle-même une part du sacré qui fait que le crime appelle le châtiment et que l'excès produit la condamnation.
Ce qui se passe aujourd'hui à Gaza est le pire des crimes car il est prémédité depuis des décennies. Ce que l'on croit être une incidence est une constante dans l'histoire d'Israël que ce soit le nouvel Israël ou l'Israël de la Bible. Israël le géographique se réclame d'Israël le mythique et d'ailleurs, il ne s'en cache pas. Israël qui cire ses bottes avec les accords de Genève est ce même Israël qui se moucha avec les dix commandements de Moïse . Tu ne tueras point ! Israël a tué ! Israël tuera encore et encore !!!

Le 6 janvier 2009, alors que des civils étaient tirés comme des lapins à Gaza ; Perez, vétéran de la terreur, passa sur al Jazeera (cet îlot infime de dignité qui reste en territoire dit arabe) pour menacer la libre expression dont elle fait preuve. Il suffit de lire les mémoires de ce triste sire pour découvrir la noirceur du sionisme et son inhérence à la violence. On peut y découvrir aussi la démocratie à géographie variable que le sionisme prône ainsi que l'enracinement de celui-ci dans le référent religieux.

Il posait d'ailleurs avec en plus du drapeau sioniste paré de la fameuse étoile de David ( paix et salut à lui) , un chandelier à sept branches (ménorah). Symbole par excellence de la foi judaïque ; Zakarie (4,1-14) rappelle au peuple d'Israël qu'il est surtout le symbole de la vigilance de Dieu à tout ce qui se passe, partout.
Référent religieux pour référent religieux ; Israël se rappelle-t-il qu'ils furent sauvés de Pharaon qui pourtant n'atteint pas la cruauté de son action militaire à Gaza et avant Gaza, depuis le début. Pharaon n'avait pas frappé aveuglément. Il visa un segment du peuple juif.
C'était de la barbarie calculée et élitiste. Israël produit de la barbarie aveuglément « démocratique » ; tous y passent : les civils, les militaires, les sauveteurs, les nourrissons ! Perez qui avait défendu sans ciller la légitime défense sur les ondes d'Al Jazeera (le 6 janvier) alors que des images de bébés grillés à tous les modes passaient en boucle, aurait du pousser son cynisme plus loin et déclarer le massacre de Gaza comme un acte de galanterie profonde : les femmes et les enfants d'abord.

Il niait les faits et déclarait Israël état démocratique qui cherche à défendre ses citoyens des roquettes de Hamas. Hamas, cet ennemi qu'il aurait fallu inventer s'il n'existait pas ! Hamas pour lequel le monde musulman a voté par les pieds dans des manifestations à l'ampleur jamais vue auparavant. Hamas qui ose jeter des pétards sur Israël aux multiples bombes nucléaires et à la prochaine bombe génétique ; bombe super-sophistiquée qui saurait détecter la race d'arabes qui peuple la planète. Hitler peut aller se rhabiller au vestiaire de l'horreur.

Oui, Israël est une grande démocratie éradicatrice. Gaza Nous l'a confirmé ; Gaza interdite de nourriture, interdite de dignité, interdite d'aide, interdite de démocratie, interdite d'humanisme, interdite de tout. Monsieur Alexandre Adler s'en gaussa sur France3 (Ce soir ou jamais du 8 janvier) en disant clairement que seule cette démocratie sanglante en était une et que Gaza ne méritait pas encore la démocratie. Il refusa aussi de condamner le massacre et persista et signa, le regard fuyant comme l'argument d'ailleurs.

Puisque Israël excelle au jeu des faux fuyants et aux jeux de mémoire, se souvient-il des sept plaies d'Egypte où même la toute puissance du ciel épargna les fils d'Israël de son courroux : la fameuse croix tracée avec du sang d'agneau …

Ni les bâtiments marqués aux couleurs de l'ONU, ni le fleuve de sang juvénile qui macule les portes de Gaza et ses murs et indignent toute conscience humaine n'infléchirent l'Israël moderne.
Pharaon a au moins l'excuse de ne pas avoir signé de conventions internationales, et il n'a point volé la terre des hébreux.

Israël serait devenu plus pharaonique que Pharaon ? Alors qu'il révise comme il faut ses textes religieux ; sinon qu'il révise simplement son histoire proche ; peut-être en tirera-t-il des leçons d'humanité !

Israël est-il amnésique ou pratique-t-il la mémoire à géographie variable ?
Shoah en-deçà, excursion militaire en-delà ?

Et qu'Israël arrête son terrorisme intellectuel qui consiste à taxer d'antisémites tous ceux qui osent dirent « ça suffit » devant l'horreur perpétrée par lui.

Non seulement je ne suis pas antisémite mais je me suis évertuée à apprendre à des milliers de femmes dans la section féminine que je supervise que jamais l'Islam ne pousse à la haine des juifs pour ce qu'ils sont. Nous déterrons des textes enfouis par le courant officiel de l'Islam construit sur la haine du juif et de la femme pour dire que Le Coran qui cite les fils d'Israël ne dénonce pas un gène mais cherche à libérer la conscience des juifs de la mainmise rabbinique qui a trahi les textes initiaux. Le Coran est le message ultime aux fils d'Israël tant aimés par Dieu avant d'avoir adopté les chemins sinueux de la rébellion à Moïse, un de nos prophètes bienaimés. Nous nous réapproprions des textes de tolérance pour contrer l'intolérance que l'autocratie a produite…cette autocratie qui a produit des monstres plus sanguinaires encore qu'Israël ; des Hajjajs, des Yazids et des lâches contemporains!

Si nous nous réclamons du référentiel islamique c'est aussi pour dépasser une histoire du pouvoir corrompu et renouer avec un Islam pur où le juif était voisin, ami, parent respecté ; où une constitution garantissait le droit à l'existence de tous dans la paix et la dignité.
Que restera-t-il de cet effort après l'enfer de Gaza ? Comment apprendre à l'homme de la rue arabe tant de nuances après cette boucherie sans nom ?

Non seulement le génocide de Gaza achève une colombe cancéreuse, mais il déclenchera une vague qui nous permet d'ajouter une autre médaille de la honte à Israël ; celle de l'Etat le plus antisémite du monde…Israël sape tout espoir de paix dans cette contrée du monde mais donne la légitimité absolue à tous les amalgames là où l'analphabétisme fait des ravages.

L'Etat hébreux est en train d'opérer un retour d'histoire des plus terribles. Histoire ancienne, Histoire nouvelle, Histoire d'Israël qui ne tire jamais des leçons de son propre référentiel et préfère aller vers l'extrême et les chemins de croix.
Israël s'est substitué à Pharaon, alors qu'il attende les sept plaies. La première se déroule sous nos yeux : le fleuve de sang coule déjà, charriant la haine aveugle et les relents d'une histoire qui fait déshonneur à l'humanité.

Je ne finirai pas mon article sans saluer courageusement en ces temps d'émotion et d'amalgame ces juifs courageux aussi qui osent aller à contre courant de cette barbarie.

Je leur souhaite plus de courage encore devant ce que nous réserve tous l'avenir qu'un Israël belliqueux de nature ne compte pas épargner. Peu importe à Israël les juifs qui ne sont pas d'accord avec sa boucherie de rigueur. Sont-ce vraiment des juifs à ses yeux ? L'Etat hébraïque n'est pas laïque, hélas.

Israël !!! Plus antisémite tu meurs !

Par Nadia Yassine, le 11 janvier 2009


Source: http://www.nadiayassine.net/fr/

 
   
   
   
   
   
Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :