Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

par Houria Bouteldja

(Porte-parole du Mouvement/Parti des Indigènes de la République)


Nous publions ci-dessous le discours prononcé par Houria Bouteldja le 10 décembre 2008 au Cabaret sauvage à l’occasion du Meeting-Concert organisé par le MIR pour célébrer le 25ème anniversaire de la Marche pour l’égalité de 1983.


"Salam... à toutes et à tous... bonsoir à tous nos amis anticolonialistes et antiracistes qui sont là avec nous ce soir...

Je ne serais pas longue... je sais que vous êtes tous impatients d’écouter Médine... merci à lui d’être là....


Le Mouvement des indigènes a organisé cette soirée pour célébrer ce grand moment de lutte qu’a été la Marche pour l’égalité et contre le racisme en décembre 83.


Si notre mouvement existe, si nous sommes-là aujourd’hui ensemble, c’est grâce à tous ces marcheurs qui ont dit « NOUS SOMMES ICI CHEZ NOUS ! » « NOUS SOMMES DES CITOYENS DE CE PAYS ET NOUS AVONS LE DROIT DE LE TRANFORMER ! »

Nos parents y ont travaillé, vécu, lutté... LA FRANCE EST A EUX !

NOUS Y SOMMES NES, LA FRANCE EST A NOUS !

NOUS N’ACCEPTONS PLUS D’ETRE DES CITOYENS DE SECONDE ZONES ! NOUS N’ACCEPTONS PLUS D’ETRE TRAITES COMME DES INDIGENES DE LA REPUBLIQUE !

NOUS N’ACCEPTONS PLUS LES VIOLENCES POLICIERES

NOUS N’ACCEPTONS PLUS LES DISCRIMINATIONS

NOUS N’ACCEPTONS PLUS L’ISLAMOPHOBIE

NOUS N’ACCEPTONS PLUS LA NEGROPHOBIE

NOUS N’ACCEPTONS PLUS LE RACISME


C’est ce qu’ont dit les Marcheurs en 83, ceux de Convergence 84, ceux de la marche de 98 pour la mémoire de l’esclavage. C’est ce que nous disons aujourd’hui.

Les marcheurs nous ont appris une chose précieuse. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. Nous devons prendre le parti de nous-mêmes. Nous devons créer notre propre force politique.


Chères sœurs, chers frères, chers amis,

Cette force, sera celle de nos MEMOIRES

Ce parti sera celui de nos morts

Ce parti sera celui de nos martyrs

Le parti qui les ressuscitera

Le parti qui les fera vivre parmi nous

Qui fera vivre leurs combats

Le parti qui va nous transmettre leur souffle.

LE SOUFFLE DE LA DIGNITE,

DE LA JUSTICE,

DE L’ESTIME DE SOI.


Ce sera le parti de Félix Moumié, ce grand leader camerounais assassiné par la France.

Le parti d’Abdelkrim el Khattabi

Le parti de Lumumba...de Omar Mokhtar...de Ben Barka...

Le parti de Rosa Parks, de Luther King, de Malcolm X...

Le parti d’Aimé Césaire et de Franz Fanon...

De Sankara, d’Amilcar Cabral, d’Abdelkader, d’Ho Chi Minh, de Larbi ben Mhidi, d’Ali la Pointe, de Farhat Hached, de Steve Biko et de Mandela et de Myriam Makeba


Ce sera le parti de Yasser Arafat, de Georges Habache et de cheikh Yassine... LE PARTI DE YASSER ARAFAT, DE GEORGES HABACHE ET DE CHEIKH YASSINE !...


Notre parti sera le parti des tirailleurs sénégalais assassinés à Tiaroye...

Le parti de nos frères malgaches massacrés en 1947...

Le parti des 300 algériens jetés dans la Seine le 17 octobre 1961.

Notre parti sera aussi le parti de TOUS LES TRAVAILLEURS IMMIGRES...

Ceux des usines, des chantiers, du bâtiment...

Ceux qui tenaient le marteau piqueur

Ceux qui plongeaient dans les mines

Ceux qui s’épuisaient à la chaîne ou travaillaient la terre...

Ce sera le parti de tous ceux qui ont résisté en silence...

Le parti de tous ceux qui ont résisté à haute voix

Le parti de tous ceux qui se sont battus pour préserver leurs cultures

De tous ceux qui se sont battus pour avoir des papiers...

De tous ceux qui échouent aujourd’hui encore sur les plages de Ceuta et Mellila...

Ce sera le parti de tous ceux qui se sont battus dans les bidonvilles, les cités de transit, les foyers, et qui se battent encore dans les quartiers......


Notre parti sera un HOMMAGE PERMANENT à ces hommes, à ces femmes, à leurs luttes, à leurs résistances, à leurs combats.


Chères soeurs, chers frères, chers amis,

NOUS ALLONS CONSTRUIRE UN PARTI POUR NE PAS OUBLIER QUI NOUS SOMMES...

Pour ne pas oublier d’où nous venons.

Nous allons construire un parti pour résister à l’intégration par l’oubli...

Un parti pour maintenir vivantes nos cultures et nos croyances...

Pour les transmettre aux générations qui viennent.

Ce sera ça ou notre disparition morale et collective...

Ce sera ça ou la perte de nos histoires et de nos identités...

Ce sera ça ou l’individualisme et l’égoïsme forcené qui va avec...


NOTRE PARTI SERA D’ABORD LE PARTI DE LA RECONCILIATION. DE LA RECONCILIATION AVEC NOUS-MEMES.

Il sera le parti du RESPECT de nos parents, trop souvent dénigrés.

Un parti POUR CESSER de nous mépriser nous-mêmes...

Un parti POUR ARRETER de nous dévaloriser nous-mêmes.

Notre parti refusera toutes ces injonctions contradictoires par lesquelles on nous piège...

Nous refuserons d’avoir à choisir entre cette vie moderne et nos cultures, entre cette vie moderne et la foi.

Notre parti agira pour améliorer notre sort au quotidien, pour construire nos solidarités, pour penser par nous-mêmes, pour peser politiquement dans nos quartiers, dans nos villes et au niveau des centres de décision politique.


Chères soeurs, chers frères, chers amis,

Nous serons un parti anticolonial, un PARTI DE LA LIBERATION DES PEUPLES...

Nous serons le parti de L’ANTISIONISME DECOMPLEXE. Un parti qui affirmera haut et fort son soutien à la résistance légitime des peuples palestinien et libanais contre l’Etat colonial d’Israël.

Nous serons un parti qui lutte contre la françafrique, contre l’occupation et la départementalisation de Mayotte...

Un parti solidaire de nos frères des Dom-Tom, colonisés depuis quatre siècles !


Chères soeurs, chers frères, chers amis,

Notre parti tendra la main aux autres, à tous ceux qui respectent notre volonté d’autonomie.

Ce sera un parti généreux... ouvert... attentif à l’humanité.


Non, nous ne sommes pas seuls ni impuissants. Non, nous ne sommes pas une minorité. Toutes celles et tous ceux qui dans le passé ont combattu à nos côtés et qui aujourd’hui continuent de le faire SONT NOS SŒURS ET FRERES DE COMBAT.

Louise Michel est notre sœur

Maurice Audin est notre frère

Jean Genêt est notre frère

Peter Norman est notre frère. Peter Norman, c’est l’athlète australien, qui aux Jeux Olympiques de 68, a soutenu, au péril de sa carrière, les 2 athlètes noirs qui ont levé le poings.

François Xavier Vershave est notre frère.

Marek Edelman est notre frère. Marek Edelman, c’est l’un des chefs de la résistance du ghetto juif de Varsovie pendant la seconde guerre mondiale, qui a toujours refusé de cautionner le sionisme et l’Etat d’Israël.

Je pourrais en citer tant et tant...


Toutes celles et tous ceux qui ont combattu aux côtés des sans papiers,

Toutes celles et tous ceux qui se sont opposés à la loi contre les signes religieux,

Toutes celles et tous ceux qui protestent avec nous contre les crimes policiers,

Toutes celles et tous ceux qui soutiennent la lutte des Palestiniens, qui se mobilisent contre les guerres américano-sionistes en Irak, au Liban, en Afghanistan et ailleurs,

Toutes celles et tous ceux qui s’élèvent contre le pillage et le dépeçage de notre continent, l’Afrique,

Toutes celles et tous ceux qui défendent le droit des populations des Dom-Tom à choisir leurs destins...

Tous ceux-là sont nos sœurs et nos frères de cœur.

OUI, NOUS SERONS UN PARTI GENEREUX, OUVERT ET ATTENTIF A L’HUMANITE.


Chères sœurs, chers frères, chers amis

Il est grand temps pour nous d’exister sur la scène politique...


Il est grand temps pour nous de surmonter nos divisions. Arabes, berbères, musulmans, africains, antillais, habitants des cités par-delà nos nationalités, nos cultures, nos spiritualités, NOTRE COMBAT EST LE MEME, IL FAUT LE MENER ENSEMBLE !


Il est temps de prendre le parti de nous-mêmes.


CONSTRUISONS NOTRE PROPRE PARTI !


Voilà, ce que je voulais vous dire au nom de tous les indigènes de la république... Merci et bonne soirée."


Houria Bouteldja, porte-parole du MIR

Paris, le 10 décembre 2008

 

Source: www.indigènes-republique.fr

Tag(s) : #Islam

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :