Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog














       Je ne suis pas un homme blessé; je suis une blessure qui porte le visage d'un homme, une blessure qui vacille sur le pont du temps, au dessus du fleuve de la passion, à l'automne de l'âge qui est venu avant son temps.
J'ai espéré tout ma vie avoir les rêves d'enfance... que je n'ai jamais eu dans ma vie.
 
Ô Dieu , j'ai grandi avant le moment et je comprend bien que c'est difficile d'être palestinien.

J'ai marché sur un chemin semé d'épines; suis les traces de sang... tu me trouveras.

L'humanité saigne et ils lui reprochent de ressentir la haine; moi aussi je saigne, moi aussi je suis l'humanité.

Mes larmes sont incarcérées dans leurs yeux, leurs yeux sont des prisons; mes larmes sont incarcérées attendant leur libération, pour exprimer la joie de la libération .

Les mots sont fragilisés par la misère, par les balles, par les rafales, par les martyres, par les blessés, par les détenues, par le couvre-feu, par le siège et par le mur de l'apartheid raciste.

comment voulez-vous que je ne sois pas à l'agonie alors que vous m'avez tiré une balle dans le coeur!

Et je comprend bien que c'est difficile d'être palestinien, mais j'ai l'espoir... de ne pas perdre espoir.    


Ahmed, "Le Palestinien".     

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :