Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


"Je suis un homme invisible. Non, rien de commun avec ces fantômes qui hantent les romans d’Edgar Allan Poe. Rien à voir, non plus, avec les ectoplasmes de vos productions hollywoodiennes. Je suis un homme réel, de chair et d’os, de fibres et de liquides - on pourrait même dire que je possède un esprit. Je suis invisible, comprenez bien, simplement parce que les gens refusent de me voir. Comme les têtes sans corps qu’on voit parfois dans les exhibitions foraines, j’ai l’air d’avoir été entouré de miroirs de gros verre déformant. Quand ils s’approchent de moi, les gens ne voient que mon environnement, eux même, ou les fantasmes de leur imagination - en fait ils voient tout et n’importe quoi, sauf moi."

"Mon invisibilité n’est pas une question d’accident biochimique survenu à mon épiderme. Cette invisibilité dont je parle est due à une disposition particulière des yeux des gens que je rencontre. Elle tient à la construction de leurs yeux internes, ces yeux avec lesquels, par le truchement de leurs yeux physiques, ils regardent la réalité".


R. Ellison, Homme invisible pour qui chantes-tu ?, Grasset, 1968".

Tag(s) : #Réflexions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :